Bio de la Franchise

Le club des Rockets de Houston est une franchise de basketball de la National Basketball Association (NBA) basée à Houston dans l’État du Texas. Ils concourent dans la NBA en tant qu’équipe membre de la conférence Ouest, au sein la division Sud-Ouest de la ligue. L’équipe joue ses matchs à domicile au Toyota Center, situé au centre-ville de Houston.

L’équipe a été créée en 1967 sous le nom de Rockets de San Diego, une équipe d’expansion basée à l’origine à San Diego. En 1971, les Rockets déménagé à Houston.

Lors de la draft 1968, les Rockets ont reçu le premier choix et sélectionné Elvin Hayes, qui mènerait l’équipe à sa première apparition en playoffs dans sa saison rookie. Lors de la saison 1976-1977, ils ont récupéré Moses Malone qui a remporté deux fois le titre de Most Valuable Player (MVP) avec les Rockets et a mené Houston à la finale de la conférence Est dans sa première année avec l’équipe. En 1981, menés par Malone, les Rockets ont fait leur première apparition en finales NBA où ils perdront en six matchs contre les Celtics de Boston, menés par Larry Bird, Robert Parish, et le futur entraîneur des Rockets, Kevin McHale.

Dans la draft 1984, une fois de plus avec le premier choix, les Rockets ont sélectionné Hakeem Olajuwon, qui deviendrait la pierre angulaire de la période la plus réussie de l’histoire de la franchise. Jumelés à Ralph Sampson, ils ont formé l’une des raquettes les plus grandes de la NBA. Surnommées les « Twin Towers », elles ont mené l’équipe à la finale de la NBA en 1986, où Houston a de nouveau été vaincue par les Celtics de Boston. Rudy Tomjanovich a pris la relève en tant qu’entraîneur au milieu de la saison 1991-1992, inaugurant ainsi la période la plus réussie de l’histoire de la franchise. Menés par Olajuwon, les Rockets ont dominé la saison 1993-1994 et se sont rendus en finales NBA en 1994 et ont remporté le premier titre de la franchise contre Patrick Ewing et les Knicks de New York. Au cours de la saison suivante, renforcés par un autre All-Star, Clyde Drexler, les Rockets ont récidivé en finales contre le Magic d’Orlando, dirigé par un jeune Shaquille O’Neal et Penny Hardaway, afin de remporter le titre en 1995.

Les Rockets du début des années 2000, menés par les superstars Tracy McGrady et Yao Ming, ont réalisé de bonnes saisons régulières mais de mauvaises campagnes de playoffs. Après la retraite anticipée de Yao en 2011, les Rockets sont entrés dans une période de reconstruction. L’acquisition de James Harden en 2012 a relancé les Rockets dans la course au titre au milieu des années 2010.

Moses Malone, Hakeem Olajuwon, et James Harden ont été remportés le titre de MVP de la saison régulière tout en jouant pour les Rockets, pour un total de quatre prix MVP à eux trois.

Feuille d'équipe