Preview de Playoffs : Heat vs Celtics

A l’occasion des Playoffs 2020, Terra NBA vous donnera un avant-goût de chaque série de playoffs, toutes autant alléchantes les unes que les autres. Aujourd’hui, la preview est consacrée à la finale de la conférence Est, qui verra s’opposer le Heat de Miami aux Celtics de Boston.

Et oui cette année est donc en effet remplie de surprises et de renversements, car outre les conditions uniques de ces playoffs 2020, sur le terrain aussi on s’est fait surprendre. Situation rare à Orlando en ce qui concerne la conférence Est, puisque ce sont les 2 équipes avec le moins bon rang qui sont passées au tour suivant. Miami seed 5 a éliminé 4-1 les Bucks seed 1, tandis que les Celtics seed 3 ont eu besoin d’un Game 7 pour sortir les Raptors seed 2. On a donc pu constater qu’en temps normal l’avantage du terrain est plus qu’utile.

On commence par Miami qui était peu attendu et n’avait rien à perdre contre les Bucks ultra favoris à l’Est. Seulement voilà, cette équipe nous surprend de jour en jour et après une saison régulière plus que convaincante, le Heat est encore plus fort en playoffs. Un collectif très bien rodé où chacun connait son rôle et exécute parfaitement, Jae Crowder, Duncan Robinson ou encore Andre Iguodala ont réalisé un travail monstrueux des deux côtés du terrain. Rajoute à cela le talent de Tyler Herro et Bam Adebayo, l’expérience de Goran Dragic et l’activation du mode patron de la part de Jimmy Butler, on a là une équipe plus que sérieuse et qui peut logiquement prétendre à une Finale NBA.

De l’autre côté, Boston a eu bien plus de mal à se qualifier puisque c’est lors d’un Game 7 que Tatum et compagnie ont éliminé des valeureux Raptors. Cependant, la confiance et le talent ce n’est vraiment pas ce qu’il manque aux Celtics au moment d’entamer leur duel face au Heat. Si Kemba Walker a été décevant sur certains matchs et devra augmenter son niveau de jeu, les deux jeunes stars Jayson Tatum et Jaylen Brown ont été monstrueux. Le premier nous a offert un récital offensif contre une des meilleures défenses de la NBA, et le second a muselé Pascal Siakam tout en étant aussi efficace en attaque. Mais en général le collectif mis en place par Brad Stevens a très bien fonctionné et a su mettre en péril un autre collectif très bien rodé. Marcus Smart a été énorme tout au long de la série ainsi que des joueurs pas forcément attendus et qui ont répondus présent comme Daniel Theis, Robert Williams, Brad Wanamaker et Grant Williams. De quoi être confiants pour les fans de Boston car si derrière leurs stars les autres suivent et performent, cette équipe va être compliqué à battre.

Côté tactique, il faudra pour les 2 équipes continuer à jouer dur en défense et ne rien laisser à l’adversaire ce qui paraît logique pour une finale de conférence. Offensivement, ce sont 2 équipes très collectives qui font beaucoup bouger la balle et où plusieurs joueurs peuvent mettre 20 points ou plus. Le mot d’ordre des coachs sera sûrement de continuer dans ce sens et garder la même énergie que lors du tour précédent. La bataille des coachs justement et leurs ajustements vont déterminer la tournure de la série et cela va être très intéressant à regarder. Enfin, il faudra bien entendu que les joueurs phares des deux équipes répondent présents et soient décisifs, on va voir lesquels seront à suivre selon nous dans cette série.

Pour les Celtics, c’est Kemba Walker aka Cardiac Kemba qu’on va particulièrement regarder. Car après une demi-finale en demi-teinte avec des matchs catastrophiques, on doit forcément attendre plus d’un joueur comme ça. Boston ne l’a pas recruté pour la saison régulière mais bien pour ces moments-là, ceux qui comptent, lui qui goûte pour la 1ère fois aux finales de conférence à 30 ans et qui doit prouver à tout le monde que ce n’est pas juste un joueur fort individuellement mais bien un leader d’une équipe qui vise le titre. En 1 contre 1 direct avec Goran Dragic, il peut et doit le dominer pour que Boston puisse espérer remporter la série, et des deux côtés du terrain car Dragic a été très en vue contre les Bucks offensivement, il faudra donc un Kemba appliqué et concentré.

Pour le Heat, c’est Bam Adebayo qui pour nous fait figure de vrai facteur X tant il peut dominer et avantager son équipe durant cette série. Car oui, on a dit que les Raptors devaient dominer dans la raquette pour gagner car c’est à première vue le point faible des Celtics, Daniel Theis nous a fait mentir. Mais cette fois, il faut vraiment que Boston soit malmené sous les cercles si le Heat veut gagner, et qui de mieux que Bam Adebayo, un monstre athlétique qui domine des deux côtés du terrain pour le faire. Bam va devoir encore élever son niveau de jeu pour dominer des Celtics qui ne lâcheront rien et qui feront tout pour l’empêcher d’accéder au cercle. Il faudra donc un Adebayo discipliné et efficace pour Miami.

Voilà donc la preview de cette affiche salivante qui s’annonce comme une vraie guerre de tranchées sur le terrain et comme un combat tactique sur les bancs de touche. Enfin bref, de notre côté on donne un avantage aux Celtics sur le papier mais on voit bien évidemment une rencontre très serrée. Prono : 4-3 Celtics.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 2 =